66 élus demandent l’abandon du projet d’exploitation de gaz de couche en Moselle

En soutien à l’association Apel 57, 66 élus ont exprimés leur opposition au projet de concession de mines hydrocarbures dite  » Concession Bleue Lorraine”, dans le département de la Moselle. 


Avec les Députés Christophe Arend, Hélène Zannier, et de nombreux élus nationaux et locaux, nous publions une tribune pour contester la demande de concession de mines d’hydrocarbures, dite « Bleue Lorraine ». Une exploitation de gaz de couche, énergie fossile très émettrice de gaz à effet de serre, cousine du gaz de schiste. Son extraction est très polluante, dangereuse pour l’environnement et le climat.

Pour rappel, l’entreprise « La Française de L’Energie » a déposé fin 2018 une demande de concession pour exploiter le gaz de couche de charbon en Lorraine (Grand-Est). Selon le code minier, le gouvernement a 3 ans pour statuer sur cette demande, la décision devrait intervenir d’ici la fin de l’année.

Le risque majeur ici est que la société utilise des techniques non conventionnelles pour son extraction, semblables à celles utilisées pour le gaz de schiste. Ce type d’hydrocarbure n’a jamais été exploité en France,et ses impacts environnementaux et climatiques sont bien connus : pollution de l’air, de l’eau, des sols, fortes émissions de gaz à effet de serre. Des études et rapports sanitaires et environnementaux pointent des impacts indéniables.

Les rapports du GIEC et les effets déjà visibles du dérèglement climatique, ont mis en évidence la nécessité de réduire nos émissions de gaz à effet de serre et de tourner définitivement le dos aux énergies fossiles.

Alors que la COP 26 est en train de se tenir à Glasgow, la France aurait la possibilité de montrer l’exemple en refusant d’autoriser une nouvelle exploitation fossile sur le territoire.
TRIBUNE

Partager la publication

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Autres
actualités