Lettre à Mme la Ministre Roselyne Bachelot contre la fermeture des locales de radio FIP à Bordeaux, Nantes et Strasbourg

Paris, le 24 novembre 2020

Objet : Fermeture des locales de radio FIP à Bordeaux, Nantes et Strasbourg

En 2021, la radio FIP fêtera ses 50 ans. Mais le 31 décembre 2020, ses trois dernières antennes locales sont menacées de fermeture : Bordeaux, Nantes et Strasbourg,

Certes le programme musical unique et éclectique restera, mais les voix des fipettes de région vont s’éteindre et avec elles tous les bons plans sorties, un vrai soutien pour les acteurs culturels de tous les secteurs. Chaque antenne locale de FIP diffuse tous les jours plus de 800 informations culturelles et offre 400 invitations à des manifestations culturelles chaque mois. Une mission de service public de proximité existant depuis bientôt 49 ans à Bordeaux, 47 ans à Nantes et 43 à Strasbourg.

Cette mission de service public est sensée être reprise par France Bleu avec quatre délégués régionaux pour toute la France. Cette réorganisation n’est même pas justifiée financièrement : le coût d’une locale de FIP se résume aux salaires des personnels, soit 3,76 équivalents temps plein. Avec un budget de fonctionnement dérisoire, les résultats engrangés sont excellents. Le ratio coût par auditeur est le plus performant de Radio France et certainement au-delà.

De très nombreuses activités, manifestations, concerts, événements locaux « disparaîtront » donc, alors que la pandémie l’a encore rappelé de manière cruelle: en région, les circuits courts, la proximité, la réactivité ont été communément reconnus comme vitaux, comme des valeurs essentielles pour le quotidien des citoyens.

Nous, sénatrice et sénateurs de ces territoires où sont présentes ces 3 antennes, nous ajoutons aux 163 000 auditeurs signataires, pour réclamer le maintien de leur radio FIP locales. Nous vous prions de croire, Madame la Ministre, à l’expression de nos sentiments les plus respectueux.

Partager la publication

Facebook
Twitter
LinkedIn

Autres
actualités

ZFE : pour un engagement de l’État

Lors du débat sur les Zones à Faibles Emissions (ZFE) au Sénat, j’ai interpelé le gouvernement pour qu’il s’implique bien mieux aux côtés des collectivités

Contribution française au budget européen

Le groupe écologiste au Sénat a voté la contribution française au budget européen…mais pas sans exigences ! Les crises mettent l’Europe en difficulté budgétaire. Plutôt

Jacques Fernique