Transports publics et ferroviaires : ma question à Clément Beaune

Lors des questions au gouvernement du 26 octobre 2022, j’ai interrogé le Ministre des transports, Clément Beaune, sur la nécessité de renforcer les transports publics et ferroviaires.

Le texte de ma question : « La semaine dernière, Madame la Première Ministre présentait l’ambition « France Nation Verte ». Vous y affichiez l’enjeu des mobilités, « Mieux se déplacer », parmi les 6 thématiques d’impacts directs sur la vie des Français aux horizons 2030 et 2050. Mais dès à présent, en 2022, pour 2023, votre gouvernement se donne-t-il les moyens de ses ambitions pour les mobilités vertes ?

Au moment où nos transports publics du quotidien sont plus que jamais nécessaires, qu’il s’agisse du ferroviaire de nos régions ou des transports collectifs urbains et ruraux, au moment où ils apparaissent bons pour le pouvoir d’achat, bons pour la décarbonation, bons pour la vitalité économique de nos territoires, ne risquons nous pas, faute d’engagement à la hauteur, de laisser se dégrader ces services, de compromettre les chances d’un « New Deal » des transports publics ?

Comment ces services publics essentiels pourraient-ils se maintenir, ces prochains mois, sans encadrement des coûts de l’énergie, sans plafonnement des prix de l’électricité ?

Comment nos trains régionaux et nos futurs réseaux express métropolitains pourraient-ils prospérer si les péages ferroviaires, déjà les plus élevés d’Europe, continuent d’augmenter ?

Comment nos transports publics pourraient-ils s’équilibrer si le Versement Mobilité des employeurs est mis en cause, s’il n’est pas conforté ?

Comment, surtout pour nos ZFE, réussir un choc d’offre des transports urbains et l’électrification des bus ?

Comment, enfin, avec les moyens limités de votre projet de Loi de Finance, moderniser un ferroviaire français qui pourrait décrocher en Europe ?

Monsieur le Ministre, quelle réponse concrète, maintenant, pour dégager l’horizon des transports publics et ferroviaires ?

Partager la publication

Facebook
Twitter
LinkedIn

Autres
actualités

ZFE : pour un engagement de l’État

Lors du débat sur les Zones à Faibles Emissions (ZFE) au Sénat, j’ai interpelé le gouvernement pour qu’il s’implique bien mieux aux côtés des collectivités

Contribution française au budget européen

Le groupe écologiste au Sénat a voté la contribution française au budget européen…mais pas sans exigences ! Les crises mettent l’Europe en difficulté budgétaire. Plutôt

Jacques Fernique