Contre la relance du nucléaire

Le projet de loi « accélération du nucléaire » a été l’occasion pour le Groupe Écologiste de prendre à partie cette relance nucléaire à marche forcée qui court-circuite le débat public en cours et malmène le calendrier démocratique de la future loi de programmation qui devait traiter du mix énergétique.

Il s’agit d’une fuite en avant engageant les générations futures au détriment des énergies renouvelables, d’une vraie politique de sobriété et d’efficacité énergétique. Ce texte a écarté les objectifs de zéro artificialisation nette et celui de réduction à 50 % du nucléaire dans le mix énergétique en 2035. Il ignore les risques de sûreté et de sécurité, la faisabilité technique ainsi que le danger des déchets radioactifs.

La relance du nucléaire n’est pas la solution : 3 à 5 fois plus coûteuse que les renouvelables, à fort risque pour la santé, les sols, l’eau, elle ne se concrétiserait pas avant 2040 alors que le climat n’attend pas !

Partager la publication

Facebook
Twitter
LinkedIn

Autres
actualités

PPL réemploi des véhicules adoptée !

Le 13 décembre, j’ai défendu une « proposition de loi visant à favoriser le réemploi des véhicules, au service des mobilités durables et solidaires sur les

Congrès des maires 2023

Avec mes collègues sénatrices et sénateurs Laurence Muller-Bronn, Claude Kern, André Reichardt et Elsa Schalck, nous avons reçu les maires du Bas-Rhin dans le cadre

Nos propositions pour l’agriculture

Avec ma collègue députée Sandra Regol, nous sommes allés aux Jardins de la Montagne Verte à Strasbourg pour visiter la structure et présenter les propositions